Comment surmonter un chagrin d'amour après une rupture ?

Comment surmonter un chagrin d’amour après une rupture ?

Nous avons probablement tous souffert d’un chagrin d’amour à un moment ou à un autre. Un sentiment désagréable entre tristesse, colère, impuissance, jusqu’au désespoir, la nostalgie et – parfois même plus ou moins – l’espoir. En somme, un mélange désagréable dont nous nous passerions bien. Mais les sentiments de deux personnes peuvent changer et les ruptures sont malheureusement souvent des événements inévitables au cours de notre vie. La question est donc la suivante : qu’est-ce qui aide à lutter contre les peines de cœur ?

Pourquoi les ruptures mènent-elles à un chagrin d’amour ?

Même s’il est douloureux, le chagrin d’amour est une réaction tout à fait normale à une rupture. Même si vous avez mis fin vous-même à la rupture, il peut toujours y avoir des jours ou des semaines où la personne que vous aimiez beaucoup autrefois vous manque (soudainement).

C’est vraiment étrange : nous savons souvent que la relation a échoué pour certaines raisons ou nous sommes conscients que nous ne voulons pas manquer à quelqu’un qui ne veut pas être avec nous. Néanmoins, parfois, notre cœur est plus fort que notre tête.

L’une des raisons possibles de cette situation est notre besoin humain fondamental d’attachement, qui s’exprime automatiquement, quelles que soient les raisons tangibles de la séparation. Ce besoin est en partie lié à l’évolution, car à l’âge de pierre, nous aurions été perdus par nous-mêmes, sans aucun soutien. Aussi peu romantique que ça puisse paraître : Ainsi, pour nous, les ruptures sont douloureuses et peuvent se sentir carrément menaçantes parce que l’un de nos besoins fondamentaux est violé.

Y a-t-il des phases typiques du mal d’amour ?

Il existe différentes théories et classifications des phases de chagrin d’amour. Lorsque nous souffrons d’un chagrin d’amour, il est tout à fait compréhensible que nous voulions avoir un « système de phases » afin de pouvoir prévoir : Dieu merci, je suis déjà dans la phase de colère, j’y suis presque.

Mais les relations, les personnes et les situations de vie sont si différentes que les phases de chagrin d’amour ne constituent pas une séquence fiable. Ce que nous pouvons tirer d’utile de l’idée des phases de chagrin d’amour, cependant, est ceci : le chagrin d’amour change. Mais pas seulement, car les peines de cœur vous changent aussi. Nous pouvons avoir une influence positive sur ce processus même si nous décidons de grandir à partir de notre chagrin et d’en tirer des leçons.

Qu’est-ce qui aide à lutter contre le chagrin d’amour ?

Regardons les choses en face : grandir après un chagrin d’amour et en tirer des leçons ? Qui veut ça ? Après tout, parfois, nous voulons simplement être à nouveau avec l’être aimé. Mais c’est justement cette intention, cette volonté d’apprendre, qui est très importante pour pouvoir surmonter un chagrin d’amour.

Dans ce contexte, on peut malheureusement dire que l’espoir peut aussi être un obstacle.

Tant que nous espérons que l’autre personne décidera à nouveau pour nous, et que nous sommes à nouveau déçus, le chagrin sera maintenu.

Bien entendu, il n’existe pas d’interrupteur permettant d’éteindre l’espoir et d’allumer le désir d’un nouveau départ. Si les pensées et les sentiments sont encore attachés à l’ex-partenaire, il est souvent conseillé de tourner consciemment la vis que nous pouvons réellement contrôler : notre comportement. Nous avons donc deux conseils à vous donner sur ce que vous pouvez faire spécifiquement si vous souffrez d’un chagrin d’amour.

Créer de nouveaux liens ou renforcer les liens existants

Savoir que les chagrins d’amour proviennent, entre autres, de notre besoin d’attachement est quelque chose que nous pouvons mettre à notre service. Comment ? En répondant à notre besoin d’attachement avec d’autres personnes.

Bien sûr, ce n’est pas la même chose que la relation précédente. Il est probable que les liens avec d’autres personnes ne soient pas aussi profonds que les liens avec notre ex-partenaire. Mais si vous prenez des mesures pour vous sentir connecté aux autres, tôt ou tard, votre bien-être s’en ressentira.

Cela peut paraître cliché, mais ce n’est pas pour rien que les gens pleurent souvent auprès de leur meilleur ami ou s’inscrivent sur une plateforme de rencontre après une rupture. Ce n’est ni malheureux, ni répréhensible, mais un excellent moyen de créer de nouveaux liens ou de renforcer les liens existants.

Prenez soin de vous

« Je ne t’aime plus. » Aïe. Ça fait vraiment, vraiment mal. Et parfois, c’est vraiment, vraiment difficile de continuer à s’aimer quand quelqu’un d’autre ne le fait plus. Encore une fois, l’amour de soi est un sentiment et ne s’obtient pas en appuyant sur un bouton. Mais au lieu de cela, vous pouvez agir comme si vous pensiez être la personne la plus merveilleuse et la plus aimable de l’univers. Cela semble exagéré – mais c’est incroyablement bon. Le mot magique est « prendre soin de soi » : achetez-vous des fleurs, cuisinez votre plat préféré, organisez une fête pour vous – sans même avoir d’anniversaire. Vous n’avez peut-être pas envie de faire beaucoup de bruit en ce moment, mais même le plus petit geste d’amour que vous vous offrirez sera payant. Même si ce n’est qu’un sourire dans le miroir. De cette façon, vous pouvez progressivement retrouver une plus grande joie de vivre.

Attention durable : renforcer nos liens et prendre soin de soi peut également renforcer votre santé mentale à long terme et au-delà d’un chagrin d’amour. Alors continuez comme ça !

Quand un cœur brisé devient une vie brisée

Lorsque nous avons le cœur brisé, nous avons souvent des pensées du passé et nous nous laissons aller à des ruminations. Par exemple, nous pouvons nous sentir dévalorisés par la rupture ou craindre de ne plus jamais être heureux. Nous nous inquiétons donc aussi de l’avenir, nous avons peur d’être seuls et que la douleur ne s’estompe pas. Ces pensées négatives et ces sentiments désagréables peuvent nous faire sentir si désespérés que notre humeur est déprimée pendant une longue période et que nous nous retirons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *