Comment surmonter la peur de l'avenir ?

Comment surmonter la peur de l’avenir ?

Qu’est-ce qui est caché derrière la porte à l’autre bout de la pièce ? Ou, pour le dire autrement : que me réserve l’avenir ? S’inquiéter de ce que sera le lendemain est un sentiment parfaitement normal. Ce qui compte, cependant, c’est la mesure dans laquelle nous nous inquiétons de notre avenir et la mesure dans laquelle la peur de l’avenir affecte notre vie quotidienne. Dans cet article, vous apprendrez comment la peur de l’avenir peut se développer et comment vous pouvez trouver un moyen utile de la gérer.

La peur de l’avenir

Vous connaissez ce sentiment quand l’avenir semble insaisissable ? Il y a une raison très simple à cela : l’avenir est quelque chose d’intangible, car il n’existe pas. Personne n’a jamais posé les yeux dessus. Le seul endroit où nous pouvons le trouver est dans nos têtes. Par conséquent, il n’existe pas « d’avenir unique », car chacun de nous l’imagine différemment.

Fondamentalement, la peur de l’avenir, comme le terme l’indique, est l’anxiété de ce qui est à venir. Ces peurs trouvent leur origine dans nos pensées.

La peur de l’avenir ne doit pas avoir une cause spécifique et n’est pas liée à un âge. Même les enfants et les adolescents, ainsi que les adultes, peuvent s’inquiéter de leur avenir. En bref, la peur de l’avenir peut nous accompagner tout au long de notre vie. Cependant, elle survient souvent lorsque nous sommes dans un état de bouleversement, par exemple après avoir obtenu un diplôme ou lorsque nous sommes licenciés. Cependant, la peur de l’avenir peut également hanter nos esprits sans cause spécifique. Même avec le premier clignement d’œil du matin, la peur de l’incertain peut nous peser. Et ce, sans que nous sachions exactement pourquoi. Dans ces moments, le lendemain peut sembler imprévisible et incontrôlable.

Les causes de la peur de l’avenir

Pourquoi faisons-nous face à l’incertain avec crainte ? Fondamentalement, la peur de l’avenir a un fondement évolutif : l’inconnu a toujours signifié une menace possible. Notre corps se prépare aux dangers potentiels en mobilisant toutes ses forces. Nous le ressentons alors comme une peur.

La peur a deux fonctions principales. Il nous avertit d’un danger et nous active pour que nous puissions nous protéger au mieux de ce danger. En d’autres termes, la peur peut nous aider à nous préparer à l’inconnu dans le futur et n’est donc pas une mauvaise chose en soi. Cependant, la peur de l’avenir peut aussi dépasser le stade de l’aide et, d’une certaine manière, nous paralyser dans notre vie quotidienne.

Le lien entre la peur de l’avenir et la dépression

La peur de l’avenir peut nous mettre des bâtons dans les roues. Parfois même au point que nous ne pouvons plus percevoir le présent correctement, et encore moins l’apprécier.

Si nous nous inquiétons des événements futurs pendant une période prolongée au-delà de ce qui est utile, la peur de l’avenir peut se transformer en dépression. Nous pouvons alors entrer dans une spirale négative de nos pensées, où aucune place n’est accordée aux aspects positifs possibles de notre avenir.

Nous avons décrit le mécanisme de la spirale négative descendante de manière plus détaillée dans notre article sur la manière de surmonter la dépression.

« Que tu penses que tu peux ou que tu penses que tu ne peux pas, tu auras raison dans les deux cas. »

Mary Kay Ash

Le lien entre le pessimisme et la dépression

Ainsi, la peur de l’avenir et une humeur dépressive peuvent être liées. Toutefois, la peur de l’avenir n’est pas en soi un signe de dépression. Au contraire, les perspectives négatives et pessimistes sur l’avenir sont un symptôme parmi d’autres qui doit être rencontré pour qu’on puisse parler de dépression. Dans notre article « Suis-je déprimé ? », nous expliquons comment vous pouvez utiliser des autotests pour savoir si vous présentez des signes de dépression.

3 étapes pour apprendre à gérer les peurs de l’avenir de manière utile

Alors comment sortir de cette spirale négative ? Rappelez-vous que l’avenir est quelque chose qui réside uniquement dans notre tête. Parce que c’est exactement là que nous pouvons commencer à surmonter la peur de l’avenir. Sortez vos crayons de couleur et rangez les crayons gris : car c’est maintenant que vous décidez avec quelles couleurs vous peignez votre avenir.

Créer de la clarté

Des pensées comme « Et si… » hantent parfois nos esprits comme des fantômes. Parfois, ces fantômes peuvent devenir indépendants et prendre une taille qui n’a rien à voir avec la réalité. Dans un premier temps, nous voulons les prendre en main. Parce que si vous comprenez ce qui crée la peur, vous pouvez trouver un moyen de la gérer de manière utile.

Réfléchissez bien à ce qui vous effraie dans l’avenir et à ce que vous pouvez faire activement pour l’influencer. Vous pouvez imaginer cela comme un boxeur professionnel qui étudie les forces et les faiblesses de son adversaire avant le combat et ajuste son plan d’entraînement en conséquence. C’est à vous de décider si vous écrivez vos peurs sur une feuille de papier ou si vous les pensez à haute voix.

Passez à l’action

Il est maintenant temps de mettre votre plan d’entraînement en action. En d’autres termes, n’attendez pas que votre adversaire donne le premier coup de poing, mais agissez avant. Mais attention : tout comme les coups de poing de votre adversaire, l’avenir ne peut être prédit à cent pour cent. Par conséquent, il peut être utile de prendre conscience des différentes issues possibles de votre avenir à cette étape. Concentrez-vous ensuite sur ce que vous pouvez changer, plutôt que de vous inquiéter de ce qui échappe à votre contrôle. Exploitez le sens évolutif de la peur de l’avenir en vous y préparant et en passant à l’action.

On ne se débarrasse pas facilement des lunettes grises du jour au lendemain. Pour cette raison, il est important que vous vous regardiez en face avec bienveillance et que vous vous concentriez sur le positif, étape par étape. Il peut être utile de tenir un journal positif dans lequel vous notez chaque soir deux points qui vous ont été agréables le jour en question ou que vous avez réalisés. Qu’il s’agisse de noter vos peurs ou d’une tasse de café chaude le matin, chaque événement et chaque moment comptent.

Renforcer votre confiance en vous

Faire face à l’avenir n’est pas toujours facile. Cependant, vous pouvez faire disparaître la peur de l’avenir si vous reprenez conscience de votre propre force. Vous avez déjà accompli beaucoup de choses dans votre vie et vous avez déjà tourné le dos à de nombreux fantômes. Afin d’ignorer les fantômes actuels de la peur de l’avenir, une forte estime de soi peut s’avérer très utile.

Plus serein dans l’avenir

L’essentiel est que l’avenir est et sera toujours quelque chose d’incertain ; après tout, il est toujours devant nous. Cependant, nous devons réaliser que cet avenir existera toujours et que nous pouvons nous-mêmes y jouer un rôle important. Essayez d’accepter l’avenir calmement, selon la devise : « Ça vient comme ça vient ». De cette manière, nous pouvons prendre confiance en nous-mêmes et dans le monde et tirer le meilleur parti de l’avenir.

« Nous ne pouvons surmonter la peur d’un avenir que nous craignons que par des images d’un avenir que nous voulons. »

Wilhelm-Ernst Barkhoff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *